On peut, dans la peinture de KANNO, lire toute la force de ce courageux pays et reprendre espoir. La violence s'y trouve (tsunami, tremblement de terre.....et tout ce qui en a découlé) mais aussi la volonté d'aller plus loin, au delà de ces  terribles évènements.

Merci à son Pays de nous offrir, à travers ces oeuvres, cette vision du monde, l'exemple d'un contrôle sur soi-même auquel nous avons, en Occident, un peu trop souvent tendance à renoncer.

Le site de KANNO nous apprend que son arrivée en France date de 1968 .... Puisse-t-il  rester encore longtemps chez nous  et continuer à nous apporter ces (ses) merveilles, sa philosophie : "Permanescence" …(néologisme de Kanno.....) (si ils     se mettent en plus à enrichir notre langue !...) , et son énigmatique sourire.  OMEDETO

 

 

 

JC G.  Un (modeste) collectionneur - 2012